martha-hyer

Martha Hyer est de ces actrices très connues du grand public, dotées à la fois d’une beauté parfaite et d’un talent certain mais qui ne trouvèrent jamais vraiment leur place à Hollywood.

Mais Martha Hyer  était de surcroît dotée d’une personnalité si spectaculaire que tout compte fait elle aurait peut-être été aussi célèbre sans jamais faire de films!

Après avoir végété telle qu’en elle-même, brune texane  elle était, elle allait connaître un très inattendu coup  de pouce.

Un coup de chance où elle ne serait pour rien mais qui allait changer à jamais sa vie en commençant par sa couleur de cheveux.

En 1956, miss Grace Kelly abandonne Hollywood pour s’exiler sur un rocher de la Méditerranée.

Comme c’est l’usage on lui chercha une remplaçante et parce que Martha avait laissé une durable impression en bêcheuse blonde de Long Island dans « Sabrina », on songea à elle comme une évidence. Elle devint la Grace Kelly de substitut!

Malheureusement, Hitchcock ne souhaite pas la déifier et renonce à la diriger dans « Psychose ».

La nouvelle Grace Kelly devient princesse à son tour, princesse des rôles de fiancées du héros un tantinet guindées et qui se font piquer leur mâle par une autre actrice sans doute moins  classieuse mais plus dégourdie!

C’est pour s’être fait souffler Frank Sinatra par Shirley MacLaine dans « Comme un Torrent » qu’elle sera nommée aux Oscars.

Mais miss Hyer fut surtout une jet setteuse exemplaire qui prit dans sa vie plus de yachts que de taxis et elle fut surtout une sensationnelle collectionneuse d’art qui finit par être la propriétaire d’une collection plus célèbre qu’elle!

Elle a fait avec sa collection d’œuvres d’art des plus values qui firent d’elle une des plus avisées femmes d’affaires du siècle  et une milliardaire qui fut peut-être la plus dispendieuse de son temps!

Miss Hyer consolida alors sa situation en épousant Hal B. Wallis, le producteur au 400 films qui fit d’elle une épouse puis une veuve richissime.

Retirée des écrans depuis 1974, Martha Hyer se consacra à ses tableaux, à son mari puis à ses bonnes œuvres avant de s’éteindre à 90 ans moins deux mois dans sa propriété de Santa Fe, fermant les yeux comme il se doit sur un matelas de devises, un oreiller de lingots et devant son Toulouse Lautrec préféré.

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR DECOVRIR LA BIOGRAPHIE DE MARTHA HYER PAR CELINE COLASSIN

fichier doc 188 MARTHA HYER

pas de réponses

Laisser un commentaire

Un Cinéphage |
Mon ciné à moi |
FESTIVAL DE CANNES 2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le journal d'un coeur de Di...
| Films et compagnie
| MoviesNewsBooks.