renee saint cyr

Ceux qui se souviennent du nom de Renée Saint Cyr et ils seront peut-être peu nombreux, se souviendront sûrement d’elle comme de la mère du réalisateur Georges Lautner.

Ils se souviendront de ses apparitions toujours très dignes et bien soignées de grandes bourgeoises un tantinet décalées de réalités dans les films de son fils.

Pourtant Renée Saint Cyr fut durant plus de 25 ans une star immense du cinéma français donnant la réplique aux plus grands dans leurs films les plus prestigieux.

Une grâce un peu hautaine, un quant à soi jamais pris en défaut et grandes spécialiste des personnages en costumes.

Pourtant Renée Saint Cyr n’a pas laissé la trace d’une grande immortelle du cinéma français.

Sans doute parce que toute à sa rigueur professionnelle elle n’a jamais laissé transparaître son humanité à l’écran. Tirée à quatre épingles, Renée apparaissait sur les scènes et les écrans parée de ses plus beaux atours, disait son texte avec une diction reconnaissable entre mille et là s’arrêtait son travail de comédienne.

Elle était fabuleusement belle, merveilleusement célèbre et manquait de cette petite étincelle que la nature injuste avait donnée à Clara Bow, à Martine Carol ou à Pauline Carton.

En ce sens elle symbolise à elle seule tout ce que la nouvelle vague a viscéralement détesté. Elle n’est donc pas malgré sa réputation d’excellente la plus sensationnelle des actrices mais elle est en même temps le symbole parfait de ce que François Truffaut appelait non sans une certaine condescendance « Une certaine qualité française »

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR DECOUVRIR LA BIOGRAPHIE DE RENEE SAINT CYR PAR CELINE COLASSIN

fichier doc 195 RENEE SAINT CYR

pas de réponses

Laisser un commentaire

Un Cinéphage |
Mon ciné à moi |
FESTIVAL DE CANNES 2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le journal d'un coeur de Di...
| Films et compagnie
| MoviesNewsBooks.